Les Roches Blanches

Demeure de Sanguinela de la Roche Blanche
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un retour inatendu ou le nième retour de Sanguinela à la vie active

Aller en bas 
AuteurMessage
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Un retour inatendu ou le nième retour de Sanguinela à la vie active   Dim 19 Avr - 6:57

Nous ne sommes plus qu’à quelques lieues de la Capitale, Baronne. Souhaitez-vous vous rendre sur vos terres ?

Non ! Envoyez l’un de vos hommes en amont afin qu’ils nous trouvent des chambres dans une auberge. Si tout se passe bien nous n’y resterons que peu de temps.

Bien Ma Dame.

Le chef de la garde s’en alla donner ses ordres laissant Sanguinela en proie à ses souvenirs. Les années avaient passées mais elle était capable de se remémorer chacun des instants vécus en Savoie. Les bons comme les mauvais d’ailleurs... Mais après avoir passé tout ce temps loin de chez elle, Sangui avait ressentie le besoin de retrouver ses racines, ses amis. Amis qu’elle avait laissés sans nouvelles durant trop longtemps. Et puis il y avait ses enfants... Leur place n’était pas au milieu des sœurs. Elles les avaient élevés dans le but qu’un jour ils prennent la place qu’il leur était due dans la noblesse savoyarde et ce jour venait d’arriver.

Ne vous inquiétez pas Baronne, tout va très bien se passer.

Sanguinela sourit à sa Dame de compagnie...

Vous me connaissez trop bien Hélène ! J’ai hâte de retrouver mes amis mais après tout ce temps passé loin d’eux et surtout après mon départ précipité j’ai peur d’être déçue... Sans compter que la Savoie a dû changer.

Il ne sert à rien de présager d’événements qui n’ont pas encore eu lieu. Où est donc passé la femme sereine et apaisée ? D’autant plus qu’aujourd’hui vous n’êtes plus seule. Vos enfants ont grandis et quoi qu’il se passe, ils seront là pour vous aider.

Que dire après cela ! Je me tais !

Et toutes deux se mirent à rire... Hélène avait raison, l’ancienne Chancelière avait changé. L’âge et les épreuves l’avaient rendue plus calme, l’avaient apaisée. Mais elle savait bien que cela était en grand partie du à la vie au couvent. Il lui serait difficile de refouler très longtemps sont tempérament de feu. Elle était une Roche Blanche après tout et ces choses là ne disparaissent pas comme ça ! Le reste du voyage se passa dans le calme. Les deux femmes discutant des choses qu’elles auraient à faire dans les semaines à venir. Ce qui était prioritaire et ce qui ne l’était pas. Se rendre au Château, aménager ses différents domaines et demeures, prendre contact avec ses amis, reprendre en main ses affaires... Que de travail en perspective ! Sans oublier qu’il y avait une personne qu’elle préférerait éviter... Pour elle mais surtout pour son fils. Les conséquences pourraient être terribles si jamais elle apprenait qui étaient son père. Lui-même avait rejoint Aristote il y a seize ans de cela sans jamais avoir eu connaissance de cette naissance...

La voix d’un garde la sortit de ses pensées...

Nous sommes arrivés Dame Sanguinela.

Parfait ! Dites à mes enfants de descendre de voiture et au tavernier que nous souhaitons nous restaurer. Une fois que ce sera fait vous pourrez prendre congé. La route a été longue et vous avez besoin de vous reposer.

Bien Ma Dame.

Puis Sangui se tourna vers Hélène.

Il serait bon que les domestiques ouvrent notre maison de Chambéry et que l’on prévienne Messire Gauvin de notre arrivée prochaine à Aime et aux Roches Blanches.

Je le ferais dès que vous serez installé.

[color:4ef8=cyanJe vous remercie Hélène.[/color]


Sur ces mots, on vint ouvrir la porte du coche et Sanguinela en descendit. Après avoir ajusté sa robe, elle prit le temps d’observer la rue dans laquelle elle se trouvait. Chambéry avait sans aucun doute changé. Ce n’était plus la ville nouvelle qu’elle avait connue. Partout il y avait de l’activité. Le calme avait cédé la place au bruit et aux marchants ambulants. La Capitale savoyarde était maintenant une ville en plein essor.

[color=blue]Mère ! Vous ne devriez pas vous attarder dans cette rue... Venez à l’intérieur. Le repas est servi.

Sanguinela sourit à son fils.

J’arrive Théobald, j’arrive !

Ensemble ils pénétrèrent dans l’auberge et s’attablèrent autour d’un repas bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un retour inatendu ou le nième retour de Sanguinela à la vie active
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BLOG] BIONICLE DESTINÉE, le retour
» TARANIS le retour
» [LEGO] Le retour de Space Police
» Kovalev de retour?
» Un retour mouvementé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Roches Blanches :: L'Aile Est :: La Bibliothèque :: Nouvelles, contes et légendes des Roches Blanches-
Sauter vers: