Les Roches Blanches

Demeure de Sanguinela de la Roche Blanche
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard

Aller en bas 
AuteurMessage
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard   Dim 24 Aoû - 22:28

[Titre original: A la recherche de...]

Tophie


Il faisait nuit...Dans la chambre du couple de Moustiers, Tophie grimpa dans le lit conjugal. Elle enjamba son époux qui s'était déjà allité. Il grogna gentiment, Tophie gloussa puis l'embrassa. Il souffla sur la bougie de la table de chevet. Lorsqu'elle s'allongea il vint se nicher derrière son dos et posa sa main sur le ventre de sa femme. Elle lui chuchota que cette fois ci elle avait du raconter deux histoires aux enfants avant qu'ils s'endorment.
Tous deux s'endormirent...
Au milieu de la nuit, Tophie fut réveillée par un gargouillement, celui de son ventre. Elle ouvrit les yeux et fut prise d'une sensation de faim intense. Elle savait qu'elle avait faim...qu'elle avait faim de fraises.
Sentant que Tophie était réveillé, Poilu demanda:


- Ca va ?
- J'ai horriblement faim, j'ai faim de fraises
- Tu mangeras demain mon coeur
- Pourtant j'ai bien mangé tout à l'heure, dis, tu veux pas aller m'en chercher s'il te plait?
- Je dooors, tu deviens complètement folle
- Si j'ai faim, c'est en parti de ta faute!
- Tu veux peut-être dire que je vole la nourriture dans ton estomac, je le disais bien, tu deviens complètement folle, maintenant rendors toi mon coeur j'ai sommeil
- Moi aussi j'ai sommeil, mais j'ai faim et c'est de ta faute parce que je suis enceinte et quand je suis enceinte j'ai faim, fallait pas te marier avec moi

Tophie sentit Poilu rigoler dans son cou. Vexée elle lui pinça les fesses et se leva avant qu'il contre-attaque

- Je vais les chercher toute seule mes fraises! Donne moi la bougie

Poilu lui tendit la bougie.

- Allume la crétin!

Il s'éxécuta en ronchonant.

- Femme exigeante!
- Je reviens tout de suite

Tophie descendit jusque dans la cuisine à la lueur de sa bougie. Elle n'y voyait pas grand chose. Ca sentait la catastrophe.
Elle se cogna contre le bord d'un meuble.


- Aouuuuu ça fait mal!

Elle commença à ouvrir les portes de placards, elle y trouva de la farine, du blé, du pain, du lard...mais aucune trace de fruits

- Ils ont caché les fraises j'en suis certaine!

Tophie commençaot à faire un désordre pas possible, les portes des placars claquaient dans de grands clac, Elle avait failli renversé un vase, avait buté contre une chaise, ce qui la fit tomber (la chaise), le bruit du choc résonna dans toute la cuisine. Tophie fit un petit mouvement de la tête, semblant s'excuser bien que personne n'était dans les cuisines. Ne pouvant se rendormir le ventre vide, elle entreprit de fouiller de fond en comble la cuisine....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard   Dim 24 Aoû - 22:30

Cela faisait quelques heures déjà que le soleil s’était couché sur le domaine des Roches Blanches. Alors que l’heure était déjà bien avancée et que toute la petite maisonnée dormait à point fermé, du parc, l’on pouvait observer qu’une faible lueur éclairait encore le bureau de Dame Sanguinela. En effet, la jeune femme qui n’avait pas vu le temps passé, n’avait pas levé le nez de ses dossiers depuis le souper. Commençant à fatiguer, elle décida donc de laisser à demain la pile de parchemin qu’il restait encore à traiter et de regagner ses appartements, pour un repos bien mérité. Sangui, sortit donc de la pièce, un lourd chandelier à la main et s’avança dans le dédale de couloir qui la séparait encore de sa chambre. Alors qu’il ne lui restait plus qu’un escalier à monter, un énorme fracas lui parvint aux oreilles, la faisant sursauté.

Mais qu’est-ce donc que cela ? Il semblerait que cela provienne de la cuisine… Les gardes auraient-ils oublié de se poster également devant la porte de service, laissant la possibilité à quelque bandit, homme ou animal errant de pénétrer dans l’enceinte de ce Château ? Et en plus je n’ai pas mon épée sur moi…

Maudissant le chef de la garde qui lui avait dit qu’il serait inutile de porter une arme au sein de ce Château tant que lui et ses hommes seraient en service, Sanguinela sortit du bâtiment principal par une porte dérobée et gagna l’armurerie. Là, elle s’arma de la première épée qu’elle trouva et fit le tour du bâtiment.

Etrange, la porte de service est fermée…

Sans plus se poser de question, l’ancienne Capitaine de l’Ordo Sanctii Georgi, posa le chandelier, sortit l’arme de son fourreau et entra doucement dans la cuisine. Apercevant à la faible lueur d’une bougie, une forme, accroupie devant l’un des gardes manger, elle s’approcha doucement et menaça l’inconnu de son épée. D’une humeur exécrable et un brin cynique, elle ne pu s’empêcher de l’interpeller…

Qui que vous soyez, ne faites pas le moindre geste brusque ou sinon, je me verrais contrainte de détacher votre tête du reste de votre corps, ce qui aurait pour fâcheuse conséquence de tacher mes sols et éventuellement, pour vous, de mourir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard   Dim 24 Aoû - 22:31

Tophie


Le bruit de son fratras résonnant encore, Tophie n'entendit pas les brutis de pénétrés dans la cuisine. Cherchant encore dans un placard, elle sentit la pointe d'une lame venir excercer une pression sur son cou. Sensation froide et précise. Elle était forgeronne et en savait un rayon sur les lames.
D'abord Tophie se figea puis entendant une voix de femme, se tourna sur elle même doucement pour faire face à son agresseur. Elle avisa la bougie qu'elle avait cru déposer à ses pieds, elle n'avait que cette maigre défense. Se tournant donc sur elle même, elle appuya son dos contre la porte du garde manger et se laissa glisser. Elle palpa furtivement de par et d'autre d''elle et ne vint pas à bout de trouver sa lanterne. Alors cherchant à gagner du temps elle dit


Je suis ici, chez moi, alors je vous conseille de baisser cette arme ou alors ma tête vous vaudra bien des ennuis...

Tophie ne détourna pas son regard, cherchant encore à taton où elle avait bien pu poser sa bougie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard   Dim 24 Aoû - 22:32

Aux dires de l'étrangère, Sanguinela laissa échapper un rire froid et mauvais.

Ici? Chez vous? Permettez-moi d'en douter! Vous seriez tombé sur un simple garde, peut-être aurait-il eu un doute. Mais malheureusement, ce n'est point le cas, étrangère. Vous avez face à vous Sanguinela de la Roche Blanche, propriétaire de ce domaine.

Voyant que la femme qui se tenait face à elle n'était point armée, Sangui décida de la faire se lever et de l'emmener dans le hall du Château.

Votre tête me vaudra bien des ennuis! Et bien! Comme vous y allez! Le Duc de Savoie n'en aurais pas réagis autrement! A moins que vous ne soyez sa fille ou bien son épouse, je vous demanderais de bien vouloir vous lever et de vous diriger vers l'étage supérieur.

Tout en rapprochant un peu plus son épée de la gorge de l'intruse, Sanguinela continua de parler...

Et pendant que vous y êtes, déclinez votre identité. Au moins nous serons d'égal à égal. Enfin, presque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard   Dim 24 Aoû - 22:33

Tophie


Tophie cherchait toujours sa fameuse bougie...Son agresseur se remettait à parler, déjà. Au même moment, le bébé qu'elle portait décida de lui donner un réel coup, lui rappelant qu'il fallait peut-être se calmer, qu'il était là lui...Et dire qu'elle était venue chercher ici à manger, pour la petite créature...enfin pour elle en premier lieu mais le résultat était le même ou presque. La douleur fut si violente qu'elle ferma les yeux, elle fut prise de cette sensation de vertige que lui procurait la douleur. Elle posa ses deux mains sur son ventre. Elle entendait vaguement ce que lui disait cette vilaine voix... Cependant, un mot ne lui échappa pas.

-Sanguinela.... elle chuchota

Tophie fut d'abord soulagée, mais sa cousine, fidèle à elle même enchainait déjà. Puis elle sentit la lame de son épée venir pincer son cou. Elle s'arrêta enfin de parler... Tophie allait pouvoir mettre fin à cette bagarre.

Hééééééé Ho, Mademoiselle de la Roche Blanche, retirez cette lame de la gorge de votre propre cousine! C'est moi Tophie, allez range moi ça et aide moi plutôt à me relever. Et laissons le Duc tranquille si tu veux bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard   Dim 24 Aoû - 22:34

Mademoiselle de la Roche Blanche… Mademoiselle de la Roche Blanche…

Ces mots résonnèrent quelques instants dans l’esprit de Sangui avant que la jeune femme se rende compte de sa méprise.

Tophie…

Durant un moment, la Chambellan s’imagina ce qui se serait passer si au lieu de contraindre celle qu’elle pensait être une voleuse à se lever, elle lui avait enfoncer son fer dans la gorge…

Oh mon Dieu !

Parcouru d’un frisson d’horreur, Sangui aida sa cousine à se relever…

Je suis désolée ! Je n’ose imaginer ce qui aurait pu se passer si tu ne m’avais pas reconnu… Comment vas-tu ? Tu te sens bien ? Je t’avais prise pour une étrangère, une voleuse, une mercenaire... Quand je pense que j’aurais été capable de…

Tout en rangeant la lame dans son fourreau, la jeune femme continua de parler…

Mais quelle idée aussi de se promener seule dans les cuisines du Château à cette heure avancée de la nuit! Qu’es-tu venu faire ici ? Poilu ne t’as donc pas accompagné ?

Toujours un peu horrifiée par ce qu’elle aurait pu faire à sa cousine, Sanguinela s’empara de la bougie qui était au sol et entreprit d’allumer chandeliers et bougeoirs.

Ah ! On y voit déjà mieux ! Allez, viens t’asseoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme il est dangereux de céder à ses envies ou la nuit où Tophie aurait pu perdre la vie pour des fraises et du lard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Habbor, toujours sur place !
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
» T'as quoi comme caisse ?????
» pour les débiles (comme moi :)
» ben un peu comme tout le monde... il passe de l'orange au vert, le nez clignote et ensuite, retour à

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Roches Blanches :: L'Aile Est :: La Bibliothèque :: Nouvelles, contes et légendes des Roches Blanches-
Sauter vers: