Les Roches Blanches

Demeure de Sanguinela de la Roche Blanche
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds

Aller en bas 
AuteurMessage
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 22:55

Branatole


Le petit matin se levait lorsqu’une carriole pénétra dans le village de Bourg. Une ombre, emmitouflée dans sa cape afin de se protéger du froid, dodelinait de la tête en rythme avec les chaos de la route.

En pénétrant dans les rues, Branatole releva la tête afin de tenter de reconnaître les lieux. Elle ne reconnaissait pas grand choses. Oh bien sur, les rues étaient toujours les mêmes, mais beaucoup de maison avaient été refaites … et des nouvelles apparues !

Une nouvelle douleurs au ventre la rappela à la réalité : ils devenaient de plus en plus récurrents ses derniers temps. La chancelière de l’Ordo Sancti Georgii porta la main à son ventre pour s’assurer que tout aller bien. Etant rassurée, elle se remit en route jusqu’à la maison familiale.

Arrivée devant, elle se pencha vers l’arrière afin de réveiller son fils d’un baisé sur la joue


Debout mon grand, on est arrivée chez tata … en espérant qu’elle y soit arrivée par elle-même.

Brana avait perdue sa sœur depuis deux jours maintenant : elle ne savait pas où elle était … espérant que rien de grave ne lui était arrivée.

Pour le moment, elle retroussa son jupon afin d’avoir accès à une petite bourse. Elle en extirpa une petite clef.
La regardant quelques instants avec un petit sourire au coin des lèvres, elle la fit pénétrer dans le pêne et tenta de faire fonctionner … mais en vain. Elle avait beau s’échiner dessus, la serrure était grippée.

Affligée, ne sachant où allez, Brana lança un pied rageux contre la porte et se mit à pester contre le temps qui faisait son ouvrage sur les métaux … ne pouvant les laisser en état de fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 22:56

Evalea


Evalea qui faisait son petit tour comme tous les matins remarqua une carriole devant chez Sanguinela. Intriguée elle hata le pas.

Arrivée devant la maison c'est avec étonnement qu'elle reconnut une ancienne burgienne..


- Bra...Brana ? Branatole ?? est ce bien vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 22:56

Branatole



Toujours à pester après sa porte, Brana n’entendit pas arrivée le maire de Bourg. Non seulement elle ne l’entendit pas, mais ne reconnut pas immédiatement la voie.

Intriguée que quelqu’un puisse l’appeler ainsi, elle se retourna avec un grand sourire pour voir de qui il s’agissait … et le perdit aussitôt en voyant qui était là. Evalea … la femme de l’homme qu’elle détestait le plus, la femme qui avait prit la place de son amie Maewinda.

Outre ses deux choses là, elle n’avait pas grand-chose en grief contre elle …disons qu’elles avaient une entente un peu froide, mais cordiale malgré tout. Elles avaient passé trop peu de temps ensembles pour vraiment avoir des rancoeurs. Brana avait même pensée à elle pendant son voyage.


Oh, madame la maire. Oui oui, il s’agit bien de moi !!

J’ai par ailleurs un présent pour vous. Lors d’une de mes nombreuses pérégrinations, je suis passée en Normandie et … enfin voila quoi !


La jeune femme montra un cubi portant la mention « Calvados » dans la carriole.
Puis, se retournant vers elle, elle reprit


Etant maire du village, vous devez savoir à qui je dois m’adresser pour ça … le pêne de ma sœur est grippé. Et je dois avouer qu’il me déplairait fortement de coucher dehors.

Si j’étais en état, j’aurais bien fait jouer Muse pour ouvrir cette satanée porte. Elle désigne la hache qui ne la quitte jamais Mais il se trouve que je suis bientôt à terme … et l’on me recommande de rester alitée plus que jamais. Aussi, je doute que ce ne soit la bonne solution ! Surtout avec ce que cet enfant à déjà subit … entre les privations de la guerres qui m’ont affaiblit, et deux-trois bêtises de ma part : je suis même encore surprise qu’il soit toujours accroché
!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 22:57

Evalea



Elle opina de la tête en regardant le ventre de Branatole et songea..encore enceinte..ma parole elle est pire que moi !!

- et bien je peux demander à un forgeron de venir voir l'état de cette serrure en effet, si toutefois il ne peut venir dans la journée, vous pourrez loger à l'Auberge, je vous offrirais une chambre comme lorsque je suis arrivée et que ...enfin voilà sachez que vous pouvez y aller. C'est une excellente idée pour le Calva j'espère que j'aurais l'occasion de le gouter.

Elle remarqua le petit garçon dans la carriole et lui offrit une belle pomme qu'elle venait d'acheter sur le marché.

- tiens tu dois avoir faim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 22:57

Branatole


La jeune femme inclina légèrement la tête devant Evalea, ne prêtant aucunes attentions à son regards pleins de sous-entendu

Mais tous le plaisir est encore pour moi …

Puis s’adressant à Diego, elle reprit

Qu’es-ce l’on dit jeune homme ?

Merci madame !


Diégo afficha un grand sourire avant de mordre à pleines dents dans son présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 22:58

Tophie



Cette semaine, Tophie avait annoncé à la nourrice de ses enfants, Marie, qu'elle était enceinte. Cette dernière s'était tout d'abord réjouit puis dans la minute qui avait suivie , argumentait dans un flot de paroles incontrolable que sa charge de travail qui allait encore augmenter avec la venue de ce nouvel enfant, ce qui la ravissait, elle allait devoir loger en pension complète dans la demeure du couple.
Tophie se laissa finalement convaincre, après tout il fallait bien une aide omniprésente pour élever 4 enfants correctement...
Marie touchait sans cesse le ventre de Tophie qui ne portait pourtant pas encore le signe d'une grossesse. Affichant un immense sourire elle avait dit :


- Vous devez vous reposez Madame, vous devriez goûter au bel air qu'offre cette journée, merci Aristote, allez donc vous promonez, j'ai bien quelques activités à proposer à vos bambins, et je crois bien que cela va les captiver.

Tophie voulut rétorquer qu'elle n'avait pas besoin de repos mais déjà Marie la poussait vers l'extérieur en disant aux triplés de faire un bisou à leur mère.
Tophie souria, embrassa ses deux fils et sa fille qui harcelait déjà de questions leur nourrice en ce qui concernait cette fameuse activité puis elle sortit de la demeure et prit la direction du centre du village de Bourg.
D'un pas nonchalant, elle traversa quelques rues, finalement elle n'avait pas envie de se mêler à l'agitation du village, il valait mieux profiter de cette journée d'été. Alors elle pensa à passer chez sa cousine, elle la savait en voyage mais de jeter un coup d'oeil sur l'état de sa demeure ne serait pas superflu. Il lui fallait marcher maintenant. Même si Tophie avait déménagé sur les terres de Moustiers, sa cousine n'habitait pas à des lieues d'elle. Une petite heure de marche suffirait largement à atteindre sa destination, d'ailleurs heureusement que Marie ne savait pas où elle se rendait, elle aurait encore protester, prétextant que de faire cette marche à pieds était pour une femme enceinte complètement inconscient alors que Tophie affirmerait d'un autre côté qu'elle n'était qu'un tout petit peu enceinte et qu'il ne fallait pas en faire tout un plat.
Marie était attachée à la famille et se montrait souvent protectrice, peut-être un peu trop.
D'un geste de la main, elle vit valser ses cheveux vers l'arrière. Elle s'arrêta un instant, écarta les bras et pencha la tête en arrière en prenant une grande bouffée d'air. Les rayons du soleil venaient chauffer son visage lui procurant une sensation bien agréable.
Elle passa timidement sa main sur son ventre puis satisfaite poursuivit son chemin, cette fois-ci d'un pas plus décidé.
Elle commençait à distinguer les contour de la maison de Sanguinela, demeure qui lui était familière, elle accéléra encore le pas, quelque chose encombrait la devanture la maison. Intriguée, elle fit quelques mètres de plus en trotinant.
Elle la reconnaitrait entre milles. Un sourire se fendit sur son visage. Sa marche accélérée devint une course. Elle leva les bras, et agita frénétiquement ses mains faisant des grand signes de salut.



BRANAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 22:59

Evalea


Entendant crier derrière elle, elle se retourna..

- et bien je crois que voilà votre forgeron tout trouvé Branatole !! veuillez me pardonner mais je dois vous quitter, une affaire urgente à régler à la Mairie, à très bientot et encore bienvenue.

Elle passa près du petit garçon et caressa sa petite tete. Elle salua la main Tophie qui arrivait puis reprit son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 22:59

Branatole


En entendant une voie derrière elle, un large sourire s’afficha sur le visage de Brana. Il y avait énormément de temps qu’elle n’avait pas eu le plaisir d’entendre cette voie.

Branatole se retourna presque immédiatement et lui sauta au cou, tout en lui appliquant bisou sonore sur la joue.


Ma cousine chérie … je suis contente de te revoir.

J’ai appris par les rumeurs que votre travail, à toi et Poilu, avait été récompensé par un anoblissement. Je suis très fière de vous deux … même de lui, si si, je te le promet !

Brana prit le bras de sa cousine pour la mener jusqu’à la carriole.


Viens donc voir par là, j’ai une petite surprise pour toi … enfin, deux en fait. Hi hi hi

La jeune femme sortit alors une longue coiffe de sa carriole avant de la lui tendre

Tiens …. Les Bretonnes se promènent beaucoup avec. Personnellement, je trouve que ça monte un peu trop haut, mais bon ….

Puis j’ai une deuxième surprise pour toi … la pêne de la porte est grippé. Et je suis un peu fatiguée. Si tu pouvais avoirs la bonté de me faire profiter de tes talents de forgerons la dessus, tu serrais un ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 23:00

Une femme en noir


Cachée dans les bois à côté de la maison de Sanguinela , la femme en noir regardait la maison quand elle vit apparaitre Branatole . Instinctivement elle voulu se porter à sa rencontre , pour la serrer contre son coeur ... comme la force , les coups de colère , le caractère un peu vif de son amie lui manquait ... mais elle se ressaisit et renonça pour le moment à s'abandonner aux retrouvailles .... elle vit arriver Evalea , puis Tophie ... elle se recula regardant Branatole et Tophie discuter .. quand elle vit dans la carriole le petit visage de Diego apparaitre ... elle sourit ... le petit chenapan mangeait une pomme et la femme en noir ne pu s empecher de taquiner l enfant ...profitant de ce que Branatole et Tophie étaient occupées elle baissa le voile qui cachait son visage , puis se mit à découvert et tira la langue à Diego qui la regarda en ouvrant des grands yeux ... il sourit , elle lui envoya un baiser du bout des doigts et disparue , comme elle était venue ...en silence .. l heure des retrouvailles n'avaient pas encore sonné .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 23:01

En passant devant le vieux lavoir, maintenant à l’abandon, de nombreux souvenirs se rappelèrent à sa mémoire. Sa première rencontre avec Brana, les discutions qu’elle avait avec Mae, Natamaelle et Gweny, les heures que passaient cette dernière à réviser les dernières notions d’herbologie qu’elle avait appris à l’hôpital militaire, les moments passés en compagnie de Bauli et de Merisse… Nombre de ses amies avaient quitté cette terre et malgré tout le temps qui s’était écoulé depuis leur décès, la douleur causée par leur disparition était toujours aussi vive. Mais la vie avait repris son cours et bientôt, plus personne ne se souviendrait de leur passage à Bourg, tout comme du sien d’ailleurs, si ce n’était pas déjà fait.

Reprenant ses esprits, Sangui continua son chemin et se retrouva bientôt devant le dispensaire. A nouveau, de nombreux souvenirs assaillirent son esprit mais bien décidé à ne pas sombrer dans la mélancolie, la jeune burgienne passa rapidement son chemin en ayant toute fois une pensée pour Caro et Mae, qui en créant cet endroit, avaient sauvé la vie à nombre de personnes et évité qu’une terrible épidémie se disperse dans tout le village.

Alors qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres de sa demeure, Sanguinela s’aperçue qu’une carriole était arrêtée devant sa maison et que deux jeunes femmes discutaient devant sa porte. La jeune qui avait reconnue en ces deux personnes, sa sœur et sa cousine, fut soulagée de voir que Brana se portait bien et qu’elle était arrivée à bon port. Ayant du la laisser seule sur les routes pour régler quelques affaires urgentes, elle n’avait eu de cesse de s’inquiéter du sort de sa petite sœur. Mais heureusement, Aristote avait veillée sur elle et tout avait l’air d’aller pour le mieux.

Arrêtant la calèche, Sanguinela descendit, sa petite puce dans les bras et alla à la rencontre des deux jeunes femmes…


TOPHIE ! BRANA ! Comme je suis heureuse de vous voir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanguinela

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   Dim 24 Aoû - 23:01

Tophie


Tophie entoura sa cousine de ses bras et resta blottie contre elle un moment. Elle lui prit les deux mains et s'éloigna pour mieux la voir. Elle se contenta de sourire. Ce visage familier lui avait tellement manqué, des moments qu'elles ne passaient plus ensemble, des confidences qu'elles gardaient pour elles, elles avaient grandi...
Elle finit par lui pincer la joue.

Tu aurais pu me prévenir, je te déteste, tu me fais tjrs des surprises comme ça...t'es vraiment une peste!

T'es belle, ça te va bien la grossesse, de toute façon étant ma cousine, tu es belle en toute ciconstance


Elles rigolèrent de cet excès de zèle

Sans rire, tu m'as manqué, beaucoup.

Beh oui Général nous a donné un nom...et nous avons tellement bien travaillé que les terres seront bien occupées. Et puiiis je suis certaine que ça fera plaisir à Poilu, surtout venant de toi!


Elle rigola exagérement de sa pseudo annonce de grossesse, espérant que Branatole ne remarque rien...

Des cadeauuux, tu sais que j'en ai pas besoin? Fais moi voir donc ça, et verra si ça me siet...

Elle revêtit la longue coiffe qu'on lui tendait, puis mis sa main sur sa hanche, elle fit un tour sur elle-même, tourna le dos à sa cousine, fit quelques pas démesurés, tournant du croupion à outrance. Elle s'arrêta au bout de quelques mètres, remis maladroitement sa coiffe qui avait été déséquilibrée, dit un demir tour sur elle même et repartit du même chef sur sa cousine.

Huum heu, tu n'es pas obligée de commenter... Tiens donc mon deuxième cadeau, toi avec ton ventre énorme, tu t'asseois, zéro effort d'accord, tu peux à la limite me regarder à l'oeuvre, n'oublie pas je suis la meilleure forgeronne du pays et en plus ta cousine ce qui fait...hum.

Elle lui fit un clin d'oeil, puis tâta ses poches

La baronnie est peut-être à une heure d'ici mais ma forge est toujours à côté de la maison de ma cousine, je crois que je serai plus utile avec des outils..appropriés, parce que la coiffe là..bref!

Sachant qu'elle parlait encore trop elle se démit de sa coiffe, fit une petite courbette devant sa cousine et en deux pas fut devant la porte de son atelier. En entrant elle huma cette habituelle odeur de métal chauffé, elle avait eu un pincement au coeur en quittant son moulin mais aujourd'hui elle n'était pas peu satisfaite de sa forge.
Tilalilaloum, dégripper la porte il me faut...t'es où toi? ah te voilà, viens par ici, promis, je change cette huille dès demain, t'es toute sale ma pauvre! Et puis quelques pincettes feront l'affaire...

Elle n'oublia pas de prendre un linge déjà saupoudré de noir de carbone au rythme des journées de travail. Elle s'accroupit devant la serrure, imbiba son vieux linge d'huile et le fit pénétrer par le trou de la serrure. Elle huila l'intérieur du mécanisme.

Tu peux déjà essayer on verra apr...

Sa phrase fit couper par le cri de Sanguinela, elle arrivait elle aussi,a lors elle laissa tomber son chiffon et partit à sa rencontre

Sangui....attention j'ai les mains sales, comment vont ces deux belles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée et pêne grippé ou lorsque Branatole a bien faillit défoncer la porte de la maison burgienne de sa soeur à coup de pieds
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Roches Blanches :: L'Aile Est :: La Bibliothèque :: Nouvelles, contes et légendes des Roches Blanches-
Sauter vers: